Menu
 

foretNous menons à la rentrée de septembre un projet autour de la forêt avec tous les élèves de seconde générale et professionnelle.

Autour du thème « la forêt », les élèves de seconde découvriront la forêt in situ, avec des médiateurs artistiques, voire historiques ou scientifiques. Ils bénéficieront ensuite de deux ateliers culturels, animés par des intervenants de divers champs artistiques pour (re)créer ce lien avec la forêt et l’aborder avec différents regards.

3 jours seront donc banalisés entre le 24 septembre et le 28 septembre pour initier un bain culturel et une « bonne » entrée en seconde des élèves. Ils seront répartis sur un parcours en forêt le premier jour, soit sur les sentiers du Vent des forêts, soit à Douaumont soit aux Eparges. Chaque groupe suivra un parcours au cours duquel il rencontrera un intervenant artistique (comédien, photographe ou danseur) et scientifique ou historique (agents de l’ONF, médiateurs du Vent des Forêts ou de L’Esparge) avec lequel il appréhendera la forêt sous un certain angle (comment la regarder, comment l’écouter, la capter, l’écrire, la comprendre).

Les 2 jours suivants les élèves bénéficieront de deux autres ateliers artistiques et d’une projection d’un documentaire suivi d’un échange avec un médiateur.

Avec une journée entière en forêt, pensez à prévoir une tenue adaptée, un sac à dos et des chaussures adaptées à toute météo…et pour les deux autres jours une tenue souple et qui ne craint rien.

D’ici là, bel été à vous

Violaine Marquis et Agnès Boschiero

erasmus

Sortie LJeudi 2 mars, les élèves de L de T1 et T2 ont pu assister à une représentation d’un dialogue de Platon, Le Criton, mis en scène par la Compagnie des Amis de Platon. Doit-on se préoccuper de l’opinion que les autres se font sur nous ? Puis-je me soustraire à la loi dans un intérêt privé, surtout si j’en suis garant ? Peut-on répondre à l’injustice par l’injustice ? Telles sont les questions ouvertes par ce dialogue qui traite du devoir, dialogue antique, certes, mais qui a une résonnance résolument moderne. Les élèves ont donc eu le loisir de faire un petit saut dans le temps et voir s’incarner des notions auxquelles ils sont confrontés régulièrement. Ils ont pu ensuite avoir à un échange fructueux avec les deux artistes qui jouaient, remarquablement, Socrate (Gérard Mascot) et Criton (Francis Matéo) à travers des questions sur l’œuvre elle-même, sur la réalité du métier d’artiste, sur le parcours personnel des deux acteurs. Précarité ? Peur de l’avenir ? Difficulté du métier d’artiste ? Ils n’ont qu’une parade : OSEZ, vivez votre vie au lieu de la rêver. Belle leçon de courage.

Ce vendredi 3 février, au lycée Margueritte (sites Vauban et Galland), aura lieu un concours d'orthographe. Celui-ci se présentera sous la forme d'une dictée. Les trois premiers de chaque classe iront en finale le jeudi 9 février à 10 heures sur le site Galland.

L'opportunité de réunir tous les élèves de 2nde lors d'une même épreuve représente une belle occasion de partage et une façon, pour chacun, d'évaluer ses capacités en orthographe.
Nous ne doutons pas que ces motivations pourraient vous suffire mais nous avons encore mieux à vous proposer : des cadeaux offerts aux vainqueurs par nos sponsors que nous remercions pour leur générosité : l'Est Républicain, le cinéma Le Caroussel, Passion Beauté, le Conseil départemental de la Meuse, Cora, l'entreprise Wissner-Bosserhoff et J.M. Automobile.

Alors à vos stylos!

Lorraine, John et Léo (élèves de 2nde3)

Laïcité 2Les 8 et 9 décembre derniers, le lycée mettait à l’honneur la laïcité, comme de nombreux établissements scolaires de France, en commémorant la date anniversaire de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat (9 décembre 1905).

La laïcité est partout, on en parle beaucoup, elle fait même l’objet d’une charte à l’école, mais finalement, bien peu d’entre nous en connaissent le sens, ce qui l’expose à bien des incompréhensions et des malentendus, voire à des récupérations idéologiques et politiques. Et pourtant la laïcité est au cœur de notre école républicaine, soucieuse de garantir et de forger une liberté de conscience égale pour tous, à l’abri des pressions et des discriminations liées au manque de tolérance.

La suite en téléchargeant le texte original

hiphop

Mardi 8 novembre à 20h30 à l’acb, scène nationale de Bar-le-Duc (durée 1h10 environ)

Au sol, un rectangle lumineux bleu, blanc, rouge symbole du vivre-ensemble... Sous un maquillage tribal fluorescent, huit danseurs explosifs investissent cet étendard, tordent ce territoire imaginaire jusqu’à s’affranchir des limites de l’espace et du corps... de l’identité. Face au formatage et à l’uniformisation, le chorégraphe Pierre Rigal propose un manifeste, vivant et vibrant, pour la diversité !

Trajet 18h45 devant le lycée Margueritte / 19h gare multimodale de Verdun

Lire la suite...

dpqr

Oui, les pas des visiteurs résonnent dans la ville de Verdun.

De la citadelle à la galerie Diastole Systole en passant par le Centre Mondial de la Paix, le jet d’eau du Quai de Londres, la place de la Nation et tant d’autres lieux encore, les sculptures se sont installées. Elles symbolisent chacune, l’image qu’ont les artistes, les élèves et leurs professeurs, de la bataille de Verdun et plus généralement de la Grande Guerre.

Ici au Lycée Margueritte, les élèves ont été associés à Patrick Hervelin (http://hervelin.sculpteur.free.fr), artiste connu et reconnu bien au-delà des frontières lorraines pour réaliser la sculpture « A l’Ouest rien de nouveau ».
La sculpture s’inspire d'un extrait du livre d’E.M. Remarque « A l'ouest, rien de nouveau », et en particulier du passage où des soldats allemands traversent le canal pour rejoindre les jeunes filles françaises qui les attendent. Cette sculpture joue avec le miroitement de l'eau et évoque le passage, le fleuve qui sépare ou unit selon l’humeur des Hommes. Tout comme l'Histoire, elle évoluera avec le temps et en sera le témoignage, la trace.

Lire la suite...

pendule foucaultDans le cadre de la fête de la science, un pendule de Foucault a été installé près du foyer du site Galland. Il s’agit d’un dispositif qui a permis la première preuve expérimentale de la rotation de la Terre basée sur l'invariabilité du plan dans lequel le pendule oscille. Il a été imaginé en 1851 par Léon Foucault, physicien français.

Vous pourrez observer cette rotation de la Terre samedi 10 octobre de 14h à 17h et toute la semaine prochaine aux horaires habituels d’ouverture du lycée.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez vous adresser à emmanuel .claisse @ac-nancy-metz.fr

De la littérature au lycée

affiche littéraire-01

Logo RESPECTZONE
Aller en haut