Menu
 

rencontreMercredi 27 mars, les élèves de 202 ont rencontré Franck Doyen , poète.

Au CDI du site Vauban, les élèves de 2nde 2 ont rencontré un poète loin des stéréotypes. Ce poète –encore vivant ! – joue avec les mots et la place dans la page.

Les élèves l’ont questionné sur ses études pour devenir poète, pourquoi il inventait une langue dans Vous dans la montagne ou encore que signifiait l’utilisation « originale » de sa ponctuation : des lignes dans son recueil Littoral ou des = dans le Journal de Brigitte Jean. Le poète a donc livré quelques (res)sources et lever le voile sur quelques interrogations. Il souhaite une poésie libérée des contraintes, c’est pourquoi il ne met pas de ponctuation.

Puis ils se sont prêtés eux aussi à l’exercice d’écritures poétiques, accompagnés par le poète : caviardage de poèmes, poème avec la contrainte du prisonnier aux jambes (c’est-à-dire sans lettre avec une jambe : pas de p / q / g / z / f en manuscrit. Ils ont même créé un poème choral pour expérimenter la poésie de l’instant, l’inattendu émerveillement que peuvent susciter des vers entrechoqués.

P1020843La classe de 210, qui a travaillé sur la BD Les Métamorphoses 1858, a échangé vendredi 29 mars avec l’illustrateur Sylvain Ferret, venu en Meuse dans le cadre du festival « Bulles en Barrois ».

Il a répondu aux questions variées des élèves sur le métier d’illustrateur et son salaire, sur les planches (cases, couleurs, recherches sur le XIXe siècle…) de la BD et sur sa collaboration avec la scénariste Alexie Durand.

Sylvain Ferret a expliqué son parcours, comment se passaient les contrats avec sa maison d’édition, sa collaboration avec la scénariste, ses choix et recherches graphiques qu’il a présentées aux élèves. Il a aussi montré toutes les étapes de la création d’une planche : du crayonné à l’encrage et à la mise en couleur. Il est venu également avec le tome 2 des Métamorphoses 1858 qui sort cette semaine et que s’est empressée de commencer à lire Léa

Lire la suite...

IMG 8286

Au CDI, les élèves ont pu découvrir l’histoire de l’Algérie dans la Grande Guerre du 9 au 20 janvier au cdi, grâce à l’exposition « L’Algérie dans la Grande Guerre - Éclats de vie ». Réalisée par des élèves de première du Lycée International Alexandre Dumas d’Alger dans le cadre des commémorations du centenaire, l’exposition a été prêtée par l’ONACVG (Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre) de la Meuse. Les élèves de Première et de Terminale l’ont trouvée « très belle, intéressante et bien faite », petit aperçu en images…

Lire la suite...

vivre ensemble1

Les élèves de 1e ES mènent cette année une réflexion approfondie sur le regard et le rapport à ceux que l’on juge « différents », dans un cadre interdisciplinaire, afin de lutter contre le racisme et l’intolérance et contribuer à la formation citoyenne en travaillant sur le « vivre ensemble ».
En ouverture de ce projet pédagogique, les élèves se sont rendus au mois d’octobre pendant deux jours à Paris pour un voyage d’étude. Voilà les récits de leurs visites.




Lire la suite...

SAM 2860C'est un vent de culture et d'histoire qui poussa, ce mercredi, les élèves de première littéraire à s'engouffrer joyeusement dans les murs en pierre du musée de la Princerie. La troupe avançait rapidement, se hâtant de son mieux pour atteindre au plus vite la cour. Celle-ci, arborant pour l'occasion ses plus belles colonnes de soie rocheuse, et son écriture latine, tout aussi extravagante que classique. Le jardin, par lequel les plus curieux s'aventurèrent, abrite une arche de pierre, sculptée dans la sagesse et la nostalgie, elle porte aujourd'hui son manteau de mousse, et se rappelle du temps où seuls certains érudits pouvaient passer et contempler ce manteau.

Une fois que le jardin fut abandonné des rires et des sourires acharnés de la classe, celle-ci s'aventura de nouveau dans la cour, et s'assit sur le marbre dur qui recouvrait le sol. Ils sortirent de leur sac leur exemplaire de l’œuvre de Rabelais, et commencèrent, en écoutant leur professeur, à découvrir le Monde étrange et familier du géant Gargantua. Au fil des mots, des phrases et du style, les sourires francs, les rires prolongés et les indignations se firent entendre, et c'est ce que recherche la section dans laquelle ils se sont tous engagés : Des sentiments à l'état brut, ceux qui vous retournent tout entier, vous submergent de tout leur long, et vous poussent à comprendre qui vous êtes.

Lire la suite...

photo paris        Se réveiller, c'est dur, mais lorsque c'est pour partir à Paris, c'est bien volontiers que les élèves de 2nde4, 5 et 10 ont sauté de leur lit! En effet, le jeudi 5 avril, à 6 heures, une cinquantaine d'élèves et trois professeurs ont embarqué dans un bus pour rejoindre la capitale. Après un trajet durant lequel la fatigue s'est fait ressentir et après une petite visite oculaire de Notre-Dame de Paris ou encore de la BNF faite par Mme Le Clerre, notre professeur d'histoire-géo, nous sommes arrivés près du Pont-Neuf.

        Le matin, tandis qu'un groupe est parti visiter le musée du Louvre, un second est allé visiter celui des lettres et manuscrits. Dans « la maison de la Joconde », un jeu de piste a été organisé par les professeurs avec, à la clef, pour les deux groupes vainqueurs, une récompense! Et qui dit récompense... dit enthousiasme! C'est alors avec beaucoup d'intérêt que nous avons déniché les moindres secrets des sculptures de Canova, des objets d'art de Boizot, ou encore des tableaux de JACQUES-LOUIS DAVID (réponse du jeu de piste)! Pendant que ces élèves jouaient les enquêteurs, ceux du second groupe écoutaient les anecdotes passionnantes d'Eléonore, guide au musée des lettres et manuscrits. Il va de soi que, devant les écrits originaux de Zola, de Maupassant, de Rimbaud, ou encore devant le véritable cartable de Saint-Exupéry, nous ne pouvions qu'être en admiration! Cela a été de même lorsque nous avons découvert la correspondance entre Edith Piaf et son amant Louis Gérardin. Il faut dire que la môme Piaf avait une aussi jolie écriture que sa voix.

Lire la suite...

1versailles 5Le 28 mars 2012, les élèves de 2des 3 et 6 ont participé à un voyage à Versailles. Nous sommes partis du lycée à 6h du matin afin de nous rendre en bus  sur les lieux. Les longues heures du trajet ont été rythmées par un jeu musical durant lequel, professeurs et élèves se sont creusés les méninges pour se remémorer les paroles de chansons.

Une fois arrivés, la matinée a été consacrée à la découverte des jardins que nous avons arpentés et au gré des allées découvrir au détour d’un bosquet un bassin, une nymphe, une statue callipyge et surtout répondre au questionnaire pour résoudre un code mystère que les professeurs avaient imaginé.…Après un pique-nique sous le soleil, nous nous sommes rendus au château où nous avons pu admirer la fameuse galerie des glaces, la chapelle royale,  la chambre du roi, des salons…Dans un des salons, nous nous sommes retrouvés devant un tableau étudié en classe, le portrait de Louis Xiv peint par Hyacinthe Rigaud. Tout comme pour les jardins, nous avions aussi un code à déchiffrer. Cela nous obligeait à observer et donnait un peu de piquant car il y avait une récompense pour les vainqueurs !

Lire la suite...

thomas moreVisite du 3 novembre au fonds ancien de la bibliothèque municipale

Madame Ben Lakhdar-Kreuwen, directrice et conservateur en chef des Bibliothèques de Verdun a accueilli les élèves pour la présentation d’ouvrages anciens liés à la Renaissance et à l’Humanisme puisque l’œuvre de Rabelais, Gargantua, est au programme de Littérature en terminale L.

C’est ainsi que le choix des ouvrages s’est porté sur un manuscrit d’astronomie du XVème siècle
puis sur des éditions anciennes de Gargantua et Pantagruel de 1663 et de 1732

Au- delà nous avons élargi nos découvertes aux grandes figures humanistes dont nous avons comparé les portraits :
-Rabelais figurant au frontispice d’une édition de 1651
-Erasme dont on a pu voir le portrait et lire des extraits dans une édition de  1703 de la Querela Pacis qui a inspiré Rabelais pour ses chapitres sur la guerre
-Thomas More dont on a pu étudier le portrait (gravure d’Holbein)

Lire la suite...

De la littérature au lycée

affiche littéraire-01

Logo RESPECTZONE
Aller au haut