Menu
 

IMG 8358Les entreprises industrielles embauchent en ce moment, on le sait; qu'elles s'inquiètent sérieusement du manque de personnel; beaucoup de directeurs d'usines voulaient en discuter avec notre proviseur.Eh bien allons y.

Aujourd'hui ce 19 décembre M. DUBOIS est allé à la rencontre de l'entreprise CORDM pour parler de nos BAC PRO Techniciens d'usinage et pouvoir constater s’ils s’intégraient facilement au milieu industriel. Nous avons été reçus par M. PERINEL, M. HERROJO et M. GABRIEL, justement M. GABRIEL nous dit qu'il est issu de ces classes là du "VAUBAN".( on l'appelait comme ça à l’époque)

Nous nous sommes retrouvés dans la salle de réunion et on nous a présenté l'entreprise qui réalise des pièces massives et complexes et ce, dans une grande précision à savoir tous les types d'engrenages du plus petit à celui qui fait 1.6 m de diamètre. L’entreprise a des clients dans le monde entier et pas des moindres dans le ferroviaire, la sidérurgie ou le pétrole.

La discussion est rapidement partie sur les élèves qui peuvent postuler chez eux et qui sont de plus en plus rares (on nous présente un article de l'Est Républicain passé il y a 5 jours, le 14 décembre et qui résume bien la situation); le malaise est partout .Il va falloir trouver des solutions à cette crise du recrutement car CORDM a aussi des projets de développement à venir mais si elle ne trouve pas de personnel son plan pourrait être compromis.

L'ensemble du groupe composé également de notre proviseur adjoint,M. MICHELUTTI et de notre DDFPT, Mme CHAUSSET propose des solutions et de se revoir rapidement.pour en discuter.

Nous allons ensuite visiter l'entreprise. Nous n’y rencontrons pas tous les derniers anciens élèves entrés, ils travaillent à d’autres horaires. Les responsables de l’entreprise nous font découvrir des machines qui valent près d'un million d’euros et les pièces fabriquées peuvent atteindre 20 000€. Il est évident qu'à ce prix-là pour notre titulaire du BAC PRO il ne s'agit pas de rater la dernière opération et on comprend d'autant mieux l'attente des dirigeants de l'entreprise en matière de formation de ses employés.

On voit que tous les opérateurs-régleurs ont des responsabilités importantes mais on nous dit que ce ne sont pas les seuls postes qui sont à pourvoir : cela va du personnel de qualité qui mesure à l'aide d'une Machine à Mesurer immense qui garantit que tous les produits qui sortent sont bons au personnel de maintenance qui a la responsabilité de tout un parc de commandes numériques sans parler du personnel des méthodes et autres personnes des bureaux qui sont trilingues. La rencontre a duré plus de 2 heures et nous laisse beaucoup de questions.

Logo RESPECTZONE
Aller en haut