Menu
 
college margueritte cloitre

CLOITRE :
Le cloître, dont on voit ici une des galeries avant la guerre, se trouve juste à côté du grand séminaire qui abrite les locaux du collège de jeunes filles Margueritte depuis 1909, après la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905. Il n’est donc pas étonnant de voir dans le cloître des jeunes filles de la bourgeoisie verdunoise.
Le cloître ainsi que le collège Margueritte seront sévèrement touchés par les bombardements. Le cloître, contigu au chœur occidental de la cathédrale, verra notamment une de ses voûtes totalement effondrée. Mais il fera l’objet d’une restauration particulièrement soignée par les architectes des Monuments historiques dans les années 1930.

 

collège margueritte intérieur

INTERIEUR DU COLLEGE MARGUERITTE :
Vu de la cour, le niveau de destruction est également impressionnant. Mais le collège sera néanmoins reconstruit. En revanche, on le démolira dans les années 1990, lors de la réalisation du Centre mondial de la Paix.

 

college margueritte place cathedrale

PLACE DE LA CATHEDRALE :
On distingue très bien l’enseigne « collège Margueritte » entre la cathédrale et le grand portail du palais épiscopal. Les bâtiments ont été très durement éprouvés par les destructions. Les pierres de démolition sont entassées avec un certain ordre, il s’agit de laisser les rues accessibles à la circulation des camions militaires.
Remarquer à gauche le réverbère, certainement sectionné par un éclat d’obus de bonne taille. La grande cuve métallique dont il manque des morceaux est un réservoir d’eau. Plusieurs autres ont été placés dans la ville par la compagnie des sapeurs-pompiers du capitaine Martin afin de pouvoir lutter plus efficacement contre les incendies.

 

congrégation

RUE SAINT-SAUVEUR :
A droite, la congrégation des Augustines de Notre-Dame avec ses imposantes colonnes à chapiteaux corinthiens (début XVIIIe siècle). Le 15 août 1919, on y inaugure l’œuvre de la « Goutte de Lait » où les bénévoles de la Vassar Relief Unit assurent des distributions gratuites de lait aux enfants, aux malades et aux vieillards de la ville.
En 1920, la municipalité acquiert l’édifice religieux afin d’y transférer le collège Margueritte. Les jeunes Verdunoises y font leur rentrée en octobre 1921, en même temps qu’on travaille aux réparations du bâtiment.

 

college margueritte hopital

Du 18 août 1914 jusqu'aux premiers jours de la bataille de Verdun en 1916, les sous-sols du collège Margueritte sont occupés par l'hôpital militaire complémentaire n°4 avant qu'il soit évacué, car Verdun est trop exposé aux bombardements. Il dispose de 200 lits, 90 infirmiers et 5 médecins.
Devant l'entrée, une voiture de l'oeuvre caritative catholique américaine des Chevaliers de Colomb (Knights of Colombus). Ses volontaires proposent leur secours aux blessés comme de nombreuses autres œuvres de bienfaisance des Etats-Unis, alors que ce pays n'est pas encore entré en guerre contre l'Allemagne.

 

Place Marche

Carte postale d'avant 1914. La place Galland était auparavant appelée place Marché. Cela a été un haut-lieu de la vie économique (notamment pour le marché au bétail), mais pas seulement. Ainsi, la justice y aurait fait également spectacle en torturant et brulant les individus condamnés pour sorcellerie. Un abattoir municipal, qu'on peut voir encore aujourd'hui à l'état de ruine, a été construit au fond de la place, en direction de la rue des bateliers.

Photos légendées par M. Franck MEYER
Professeur d'histoire-géographie au lycée Margueritte

Logo RESPECTZONE
Aller au haut