Menu
 

SAM 2860C'est un vent de culture et d'histoire qui poussa, ce mercredi, les élèves de première littéraire à s'engouffrer joyeusement dans les murs en pierre du musée de la Princerie. La troupe avançait rapidement, se hâtant de son mieux pour atteindre au plus vite la cour. Celle-ci, arborant pour l'occasion ses plus belles colonnes de soie rocheuse, et son écriture latine, tout aussi extravagante que classique. Le jardin, par lequel les plus curieux s'aventurèrent, abrite une arche de pierre, sculptée dans la sagesse et la nostalgie, elle porte aujourd'hui son manteau de mousse, et se rappelle du temps où seuls certains érudits pouvaient passer et contempler ce manteau.

Une fois que le jardin fut abandonné des rires et des sourires acharnés de la classe, celle-ci s'aventura de nouveau dans la cour, et s'assit sur le marbre dur qui recouvrait le sol. Ils sortirent de leur sac leur exemplaire de l’œuvre de Rabelais, et commencèrent, en écoutant leur professeur, à découvrir le Monde étrange et familier du géant Gargantua. Au fil des mots, des phrases et du style, les sourires francs, les rires prolongés et les indignations se firent entendre, et c'est ce que recherche la section dans laquelle ils se sont tous engagés : Des sentiments à l'état brut, ceux qui vous retournent tout entier, vous submergent de tout leur long, et vous poussent à comprendre qui vous êtes.

Et depuis la tour du musée, posée sur les anciennes tuiles de l'ancien toit, Dame sagesse observe chacun de ces nouveaux érudits en herbe, compte les livres qui hantent leur esprit, et sourit fièrement, satisfaite de savoir, que les Lettres ne meurent jamais.

SAM 2834
SAM 2845
SAM 2847
SAM 2848
SAM 2856
SAM 2875

De la littérature au lycée

affiche littéraire-01

Aller au haut