Menu
 

La sélection du Goncourt des lycéens a été publiée mardi 6 Septembre: http://www.academie-goncourt.fr/.

Les élèves de la première L vont lire ces 15 romans et élire leur favori. Vous pourrez suivre leurs aventures littéraires: critiques, comptes-rendus au fil des pages de l'Est-Républicain et sur ce site: http://www.goncourt-des-lyceens-2011.ac-rennes.fr/.

Lecteurs, parents, enseignants, camarades, personnels d'éducation, agents..., un blog vous est dédié http://goncourtmargot.over-blog.com/ pour vivre avec nous cette actualité littéraire, nous livrer vos commentaires, vos impressions et avis de lecture sur cette sélection du Goncourt des lycéens 2011.

goncourt

 

Voir le reportage sur France 3

PICT0009petiteA ceux qui demeurent persuadés que l’écriture poétique est affaire d’hermétisme et/ou d’ennui, observez mardi, Grand Jour du poème à l'Autre, les vêtements de vos camarades…

Encadrés par des professeurs de lettres et la documentaliste, des élèves de 1ère ont participé à une collecte de vers. qui ont été artistiquement reproduits sur des vêtements devenus pour l'occasion micro-espaces pour mots en liberté !
Alors ce mardi 10 mars, dites-le avec des vers. N’hésitez pas à offrir un poème à un ami, à l’être aimé…

Vous trouverez sur le site du printemps des poètes un florilège de poèmes et une multitude de recueils sont à votre disposition au CDI.

Lire la suite...

brume17H50 : Un lycée comme les autres, des professeurs comme les autres, des élèves tout ce qu’il y a de plus normal. Une ruée vers la sortie, des couloirs encombrés par la foule. Rien d’extraordinaire à première vue. Et pourtant ...


Cela fait bientôt huit mois que Jilenoïas Brume, élève de seconde brillant et écrivain passionné, fréquente le lycée polyvalent Jean Auguste Margueritte. Un nom simplement abrégé par ses pensionnaires en « Margot ». D’un geste mal assuré, notre héros, que tout le monde nomme par son nom de famille, range ses affaires précipitamment dans son cartable et s’élance dans les étages en courant. Il n’est pas pressé de retourner à ses activités, non, il est interne et n’a rien à faire. Sa motivation est toute autre. D’un bond vif, il enjambe les quatre marches qui le séparent des fenêtres du premier étage et se colle contre l’une des vitres couvertes de traces de doigts, à l’extrémité d’un couloir menant au bureau de la Vie Scolaire.

La vue donne sur la cour de l’établissement, un vaste espace goudronné peuplé de quelques arbres massifs, d’une dizaine de bancs solitaires et d’un couloir d’arcades à l’extrême nord. Une véritable cohorte de jeunes s’échappe de la partie qui accueille les salles de classe pour se diriger vers la grille à l’opposé, dernière limite entre la prison de l’après-midi et le monde extérieur : une petite ville paisible au coeur de la campagne. Soudain, il l’aperçoit. Au milieu de l’essaim d’étudiants externes et demi-pensionnaires, son œil se focalise sur un sac flamboyant. C’est bien elle.

Lire la nouvelle entière.

De la littérature au lycée

affiche littéraire-01

Logo RESPECTZONE
Aller au haut