Menu
 

20180417 111922Les élèves de T°L (Groupe A) participent au prix lycéen du livre de philosophie. Trois œuvres sont en compétition : Anne-Lyse Chabert, auteure de « Transformer le handicap », François Jullien, auteur de « Il n’y a pas d’identité culturelle », et Francis Wolff, auteur de « Il n’y a pas d’amour parfait ». Après avoir travaillé les trois œuvres, le jeudi 29 mars dans l’après-midi nous avons pu assister, avec les élèves de T°6, à une vidéoconférence où nous étions en liaison directe avec deux des auteurs des ouvrages en lice pour le concours (le troisième ayant été empêché). 15 autres lycées participaient également à cette vidéoconférence. Nous avons pu avoir un échange très enrichissant avec ces deux auteurs et notamment Mme Chabert. Nous avions choisi de dialoguer plus précisément avec elle parce que le sujet du handicap nous touche particulièrement et que nous trouvons que ce sujet n’est pas souvent traité.

Lire la suite...

 rm 1

Rencontre avec Rod MARTY

L’auteur Rod MARTY est venu au lycée Margueritte Galland le 10 Avril 2018 dans le cadre de l’enseignement d’exploration de Littérature et Société. De 10 heures à midi notre groupe et quelques élèves du lycée ont pu rencontrer cet auteur fantastique, sélectionné par deux fois aux Imaginales.

Rod Marty est un auteur de son temps, le fantastique est sa passion, c’est à ce sujet qu’il écrit le mieux. L’écrivain étant assez jeune, il a su instaurer une bonne ambiance avec nous, étant tous très intéressés par son travail qui est malgré tout atypique.

Ecrivain moderne, il n’écrit plus sur sa feuille de papier mais par ordinateur, il a rajouté « Je n’écris plus sur feuille car mon écriture est trop illisible. » Ce qui a amusé le public présent ce jour-là.

Lire la suite...

3Mercredi 7 février, l’écrivain Frédéric Richaud a rencontré les élèves de seconde du lycée Margueritte. Il a entre autre, écrit « la Ménagerie de Versailles » que les élèves ont étudié.
L’auteur a expliqué en quelques mots le métier d’écrivain, son parcours, ses partenariats notamment avec le cinéma, pour adapter son livre.
Il a présenté ses futurs livres en cours d’écriture, et particulièrement sa nouvelle histoire ; celle d’un chinois – serial killer- qui a bien fait rire les élèves.
Mais il ne fait pas que des romans. Il crée aussi des scénarios de bandes dessinées, comme « Bérézina ».
Il écrit également des biographies ; ce qui montre bien aux élèves, la diversité du métier d’écrivain.
Une séance dédicaces a été organisée, les élèves ont pu avoir un autographe, faire des photos et échanger quelques mots avec l’auteur.

Noémie Del Negro, 203

ecrivainJeudi 23 novembre, Julien Blanc-Gras, un écrivain et journaliste qui écrit principalement sur ce qu'il découvre lors de ses voyages, est venu au CDI du site Vauban nous rendre visite, nous les élèves de 1ère STI2D, de 15 heures à 17 heures.

Il nous a parlé de sa vie personnelle et professionnelle et a répondu à nos questions lors d'un sympathique moment de questions-réponses, dans une ambiance calme et détendue.

Il a profité de cette rencontre pour expliquer l'origine de ses livres avant de partager un goûter bien mérité.

Pour finir, nous avons eu droit à une séance de dédicaces.

Cet événement fut très intéressant et enrichissant. Nous en garderons un très bon souvenir.

Benjamin, Léo et Anthony

P1020547La classe de 1ère1 L-ES, a rencontré Alice Zeniter, auteur du roman L’Art de Perdre, le jeudi 9 novembre 2017, au cdi, dans le cadre du prix Goncourt des lycéens. Au cours de cette rencontre, l’écrivaine a su répondre à toutes nos questions, questions qui s’inscrivent bien dans les débats actuels autour de l’immigration, de l’identité et du racisme, thèmes universels… ; d’ailleurs, L’Art de Perdre, va être traduit en 13 langues !
Le titre, nous a dit Alice, est son 12e, les titres précédents, comme « le voyage de Naïma » ou encore « Les relégués » n’ont pas remporté l’adhésion de son entourage : « Tu n’as rien de plus ennuyeux ? » lui a-t-on demandé. Elle nous a expliqué tenir beaucoup à ce titre L’Art de Perdre, tiré d’un poème d’Elizabeth Bishop car « la perte d’un pays, d’une langue, permet de se réinventer » et de choisir sa vie à condition de connaitre son histoire ».

Lire la suite...

gdl2017

Dans le cadre du Goncourt des Lycéens, la classe de 1°1 L-ES a été conviée à la rencontre régionale de 10 auteurs dont les romans figurent dans la sélection Goncourt. Ce lundi 09 octobre 2017, la classe s’est donc retrouvée dans l’amphithéâtre de l’atelier Canopé à Nancy entourée de 6 autres classes d’établissement différents. J’ai trouvé cette rencontre enrichissante et impressionnante car nous avons pu rencontrer ce qui se cachait derrière leurs romans. Il y avait beaucoup d’interactions entre écrivains et lycéens. Les moments que j’ai préférés sont, quand François-Henry Désérable, auteur d’Un Certain M.Piekielny, que nous avions déjà rencontré auparavant au lycée, s’est exprimé sur une anecdote par rapport à la réaction que ses amis ont eu à la découverte de son nom dans la liste Goncourt ils lui ont dit : « Ah ! mais t’es vraiment écrivain, en fait ! ».

Lire la suite...

003Cette année, la classe de 2nde 08 avec son professeur de français Madame FONTE-MEYER a la chance de participer au Prix Des Lycéens Folio, cela consiste à lire 6 livres différents de littérature contemporaine, et à choisir en élisant le livre préféré des Lycéens de 2017-2018. Parmi ces livres, on retrouve notamment Évariste de François-Henri DESERABLE qui a fait le déplacement jusqu’à Verdun le 20septembre dernier.

Lire la suite...

P1020301La classe de 101L-ES est une des 2 classes de l’Académie à participer au Goncourt des lycéens 2017. L’objectif de ce prix est de lire, débattre et élire le roman 2017 favori des lycéens. Les élèves lisent donc les 15 romans sélectionnés par l’Académie Goncourt, en 8 semaines… et ils choisiront celui qu’ils ont préfèré début novembre. L’aventure a commencé pour eux dès le mardi 5 septembre : ils ont découvert le projet et la liste des titres choisis. Lectures dès le lendemain et le mercredi 20 septembre la classe rencontrait François-Henri Désérable pour son roman « Un certain M. Piekielny » qui figure dans la sélection, rencontre au cours de laquelle il fut question de Romain Gary, du bac de français, des mères, du pouvoir de la littérature, de hockey sur glace, de la vie avec ou sans livres …elle s’est terminée avec des sourires et une séance de dédicaces.

Lire la suite...

De la littérature au lycée

affiche littéraire-01

Aller au haut