Menu
 

Article 2Du vendredi 4 au vendredi 11 novembre 2016 une vingtaine d’élèves de Première section européenne anglais ont accueilli chez eux des élèves de deux lycées situés au nord de Londres dans le cadre d’un échange financé par la bourse Lefèvre du British Council sur le thème « De la première à la seconde guerre mondiale ». Les jeunes Britanniques sont arrivés vers 17h, nous étions très impatients! Le lendemain, nous sommes restés en famille avec nos partenaires. Plusieurs d’entre nous ont profité de ce temps libre pour se retrouver et faire des activités sur Verdun.

Dimanche 6 novembre, nous avons eu rendez-vous en début d’après-midi avec les professeurs, Mme Brown et M. Le Clerre, devant la citadelle souterraine pour en faire la visite. Il faisait un peu froid mais les Anglais comme les Français ont beaucoup apprécié! Ensuite nous avons fait une balade dans Verdun sous la forme d’un jeu de piste ; c'était vraiment bien, on a pu apprendre à mieux connaître nos correspondants.

Le lendemain, nous avons visité le mémorial de Verdun et le site des Eparges : nous devions commenter nous-mêmes la visite à nos correspondants et nous avons rendu hommages aux morts de ces atroces combats en déposant des roses sur quelques tombes de la nécropole du Trottoir. Cette visite était très instructive tant sur le plan historique et culturel que sur le plan linguistique.

Le jour suivant, nous nous sommes rendus au centre mondial de la paix pour visiter l’exposition « Que reste-t-il de la grande guerre ? ». Notre guide M. Langlois était vraiment intéressant, compétent et très gentil. L’après-midi, nous avons visité la nécropole de Douaumont, le monument américain de Montfaucon au sommet duquel nous avons pu monter et le cimetière de Romagne sous Montfaucon. Tous les élèves se sont mis d’accord pour dire que ce jour était l’un des plus émouvants de notre séjour.

Le Mercredi, nous nous somme réveillés tôt (trop tôt pour certains d’entre nous) car nous nous sommes rendu à Paris ce jour-là. Nous avons fait un arrêt au musée de la Grande Guerre du pays de Meaux puis nous nous sommes rendus au musée George Clémenceau à Paris où il est encore possible de visiter l’appartement d’où le Tigre a gouverné la France pendant les deux dernières années de la Grande Guerre. Avant de revenir au bus, nous avons pris le temps de faire un arrêt au Trocadéro pour prendre une photo souvenir au pied de la Tour Eiffel. Nous avons ensuite assisté le soir même à la cérémonie de ravivage de la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe. C’est une élève anglaise, Annabel Crossman, qui a fait le geste symbolique de ce ravivage. Nous n'avons pas regretté le réveil puisqu'on a participé à un magnifique événement avec une grande valeur symbolique.

Le 10 novembre, nous, les Français, nous sommes allés en cours le matin pendant que les élèves britanniques se sont rendus dans des écoles primaires de Verdun fabriquer avec les écoliers des « poppies » (coquelicots en papier) du souvenir. D'après nos correspondants ce fut une très belle expérience et ils ont aimé cette matinée en compagnie d’écoliers Verdunois. L’après-midi, nous avons travaillé, Français et Anglais, sur une exposition qui se déroulera en fin d’année et qui retracera tout l’échange linguistique de cette année 2016-2017. Suite à cette après-midi, les professeurs ont organisé pour remercier les parents avant de se quitter, un goûter d'au revoir. Suite à cette dernière journée en cours, les correspondants britanniques sont retournés chez nous pour leur dernière nuit en notre compagnie.

Le lendemain, vendredi 11 novembre, nous avons terminé cette riche semaine avec la cérémonie du 11 novembre au monument aux morts de Verdun. Sur place, notre groupe a pu déposer deux gerbes en l’honneur des victimes de la Grande Guerre (une gerbe bleu blanc rouge au nom du lycée Margueritte et une couronne de « poppies » au nom des écoles de Birchwood et de Saffron Walden) et un texte du poète britannique Will Owen a été lu en anglais et en français par deux membres de notre groupe Adrian Valdez et Nicolas Gonthier.

Vers 14h00, c'était l'heure du grand départ. Ce n’est pas sans retenir nos larmes que nous avons dû laisser remonter nos correspondants dans le bus qui les a ramenés chez eux, de l’autre côté de la Manche. Nous tenons particulièrement à remercier les organisateurs de ce voyage inoubliable durant lequel nous avons fait de formidables connaissances. Nous attendons avec impatience la seconde partie de l’échange qui se déroulera en Angleterre en février prochain. Ce fut d’ores et déjà une très belle première rencontre.

Lélia Mayer et Simon Lefèbvre

Article 1

Article 2

article 4

article 5

Aller au haut