Menu
 

20211214 164116L’aventure des plaidoiries a commencé en septembre : près de 170 élèves de toutes classes et niveaux ont participé à ce projet de septembre à décembre. Projet au cours duquel les classes de terminales STMG, 1ère HLP, DGEMC et les volontaires de l’atelier ont choisi une cause dans l’actualité à défendre : une personne, une famille ou un peuple dont les droits ont été bafoués.

Première étape : choisir et s’informer sur son sujet. Ils ont ainsi mené des recherches pour contextualiser leur sujet, mentionner les droits qui n’étaient pas respectés et enfin réfléchir aux solutions possibles.

Seconde étape : rédiger sa plaidoirie. Il a fallu trouver son style, la construction et son argumentation, le rythme aussi de sa plaidoirie…
Troisième étape : mettre en voix sa plaidoirie. Ils ont donc bénéficié d’un accompagnement par une comédienne de la Cie Azimuts pour apprendre à être un bon orateur/oratrice.

Et enfin, présenter sa plaidoirie face à un jury de professionnels et de membres d’Amnesty International. Mardi 14 décembre les 15 élèves ont plaidé pour défendre leur cause : lutter contre la grossophobie, les maltraitances sur les enfants, ou le harcèlement scolaire, promouvoir la santé mentale des jeunes et une vie étudiante décente mais aussi défendre les femmes au Yémen, les réfugiés Syriens de retour chez eux, appeler à la mobilisation pour les migrants piégés à la frontière polonaise ou pour ces enfants souffrant du syndrome de résignation.

Le jury a félicité les lycéens pour leur engagement, leur dynamisme et leur éloquence.

L’aventure se poursuit pour trois élèves sélectionnés à la finale Régionale du Concours de Caen : Margot Giraud en Tale DGEMC : « silence, pandémie en cours » et Emrys François et Tom Begon en Tale STMG : « la précarité étudiante, un problème qui doit cesser ».

 facebook twitter   youtube
Logo RESPECTZONE
Aller au haut